Sélectionner une page

journée vie en rose validéeCela fait maintenant 25 jours que j’ai commencé ce challenge. Aujourd’hui, je vais valider mon jour 19 sur 21. Dernière ligne droite… Enfin je l’espère ! Il me reste encore 1 joker, ça devrait le faire 🙂

Dernière ligne droite et l’heure des bilans. Commençons par le 1er critère.

Critère n°1 : regarder les autres comme des cadeaux que la vie met sur mon chemin. Les autres, pour moi, ce sont les personnes avec qui j’ai un contact dans ma journée, également par mail et téléphone.

Ça a été le critère le moins facile, celui qui m’a fait repartir au point de départ avec 4 journées manquées. Les 4 fois, la raison était la même : la fatigue.

Mais c’est aussi un critère qui m’a apporté beaucoup. Pour plusieurs raisons :

  • Parce que j’ai eu ainsi l’impression de découvrir plein de personnes extraordinaires, même celles qui semblaient à priori « ordinaires », même celles que je côtoie régulièrement sans plus vraiment les regarder.
  • Parce que ce regard « en rose » a permis des conversations qui n’auraient certainement pas eu lieu autrement.
  • Parce que les personnes m’ont rendu automatiquement ce regard « en rose ».
  • Parce que j’ai participé à égayer leur journée et elles la mienne.

J’ai mis en place plusieurs « techniques » :

  • Le sourire ouvert, le petit mot sympathique sincère pour les personnes juste brièvement croisées.
  • L’écoute, l’attention, les questions ouvertes pour les personnes avec qui pouvaient se tenir des conversations plus longues, personnes inconnues ou de mon entourage.
  • La petite surprise quotidienne (non marchande) pour mon compagnon afin de renouveler chaque jour mon regard. Très positif de part et d’autre. A continuer au delà du challenge, peut-être pas quotidiennement mais au moins 3 fois par semaine. Ça pourrait très bien être instauré « en chaine » dans une famille plus grande : celui qui a reçu une surprise en fait une à quelqu’un d’autre de la famille, et ainsi de suite.
  • La question « qu’est-ce que cette personne m’offre et qu’est-ce que je peux lui offrir en retour ? » avant de répondre à chaque mail dans le cadre de mon travail.
  • Le sourire sincère en répondant par mail ou au téléphone. Ce sourire ne se voit pas mais se ressent très bien de l’autre côté.
  • Des moments off avec mail et téléphone éteints quand je ne me sentais pas en mesure de regarder les autres « en rose ».

Le sourire, les petits mots sympas, l’écoute, l’attention, je pratiquais déjà avant le challenge. Pas toujours aussi « poussé » et pas de façon aussi systématique, mais c’était déjà pour moi presque un automatisme. Le fait de vivre dans le Sud tunisien où les gens prennent le temps, sont souriants et toujours accueillants, a fortement contribué, par mimétisme, à cette habitude que je prends maintenant aussi dans mes bagages lorsque je rentre en France.

Bref, que des habitudes positives à continuer.

Pendant mon challenge, je n’ai pas été confrontée à des personnes que je « ne peux pas voir ». Forcément, ça rend les choses aussi beaucoup plus facile !

Il m’est cependant déjà arrivé, lorsque je vivais et travaillais en France, de décider de changer un jour mon regard sur une de ces personnes et de la regarder comme un cadeau à découvrir. Juste pour voir, et surtout parce que ces relations subies me pesaient. Le résultat a toujours été le même : la personne, décontenancée par ce changement d’attitude, changeait alors également la sienne et devenait agréable. Je suis même ainsi devenue amie avec deux femmes qui m’énervaient auparavant au plus haut point. On en a bien rigolé par la suite !

Malgré les effets extraordinairement positifs, je ne le fais pas à chaque fois. Parfois, je le fais juste une fois, sans continuer. C’est difficile, il est nécessaire de se forcer, de prendre sur soi et d’être réellement sincère quand on le fait. Pourtant, ça en vaut vraiment la peine s’il s’agit d’une personne que l’on doit côtoyer quotidiennement.

En habitant en Tunisie et en travaillant de façon indépendante, je n’ai plus l’occasion de subir ces personnes. Tant mieux, je ne me plains pas !!! Il m’arrive cependant parfois d’en croiser sur mon chemin. Dans ce cas, je laisse tomber, je sais que c’est juste un moment pas agréable qui ne se renouvellera pas. Mais la prochaine fois, j’ai envie d’essayer de regarder cette personne comme un cadeau. Finalement, maintenant, ça ne sera peut-être pas si difficile que cela…

 

%d blogueurs aiment cette page :